06 novembre 2014

MANIF DU 06/11/2014

manifestation,syndicat des locataires,huurdersbond

MANIF 6:11:14.jpg

MANIF 6:11:2014 BOURSE.jpg

15:20 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manifestation, syndicat des locataires, huurdersbond |  Facebook |  Imprimer |

26 novembre 2013

LES LOCATAIRES DU FOYER SCHAERBEEKOIS MANIFESTENT LEUR MÉCONTENTEMENT

C'EST DANS LA PRESSE

 

LA CAPITALE

Publié le 25/11/2013

Schaerbeek: manifestation devant le Foyer schaerbeekois ce lundi pour dénoncer des problèmes de chauffage

A. D.

Suite à des problèmes de chauffage depuis plusieurs mois et qui n’ont toujours pas été réglés au sein des logements sociaux Gaucheret-Thomas, le Syndicat des Locataires de Logements Sociaux (SLLS) a décidé d’organiser une manifestation devant le Foyer schaerbeekois, ce lundi 25 novembre, dès 17h30.

Sur son site internet, le SLLS appelle tous les locataires concernés à venir en nombre ce lundi. Par la même occasion, le syndicat demandera au conseil d’administration du Foyer schaerbeekois – qui se réunira à 18h – de résoudre les désagréments évoqués. Une proposition de dédommagement et de réparation sera aussi réclamée. Identifiés depuis le mois d’août dernier, ces problèmes de chauffage ont par ailleurs occasionné plusieurs incidents chez les résidents. Le communiqué du SLLS nous informe qu’un des habitants de ces logements s’est brûlé avec de l’eau bouillante et une famille a été intoxiquée par du monoxyde de carbone (CO). Des accidents survenus suite à des solutions qu’ont mis en place les locataires pour tenter de pallier le manque de chauffage et d’eau chaude. C’est le mercredi 20 novembre, dans le cadre d’une assemblée générale de la SLLS, que les membres du syndicat ont décidé, à l’unanimité, d’organiser cette protestation. Pour rappel, le Foyer schaerbeekois est une société coopérative à responsabilité limitée de création et de gestion de logements sociaux qui a pour but d’offrir un logement décent aux populations défavorisées de Schaerbeek.

 

Publié le Mardi 26 Novembre 2013 à12h42

Régions > Bruxelles > Actualité

Manifestation devant le Foyer schaerbeekois pour réclamer le rétablissement du chauffage

Rédaction en ligne

Une centaine de locataires des logements sociaux Gaucheret-Thomas à Schaerbeek ont manifesté lundi soir devant le Foyer schaerbeekois pour réclamer le rétablissement du chauffage et de l’eau chaude coupés depuis le mois d’août dernier, a indiqué mardi le Syndicat des locataires, qui était à l’origine de l’action.


Le Foyer Schaerbeekois.

D.R.

Le Foyer Schaerbeekois.

La manifestation s’est déroulée lundi soir rue de la Consolation, devant les bureaux du Foyer schaerbeekois dont le conseil d’administration se réunissait le soir même. Une centaine de locataires du complexe de logements sociaux Gaucheret-Thomas dépendant du Foyer schaerbeekois s’y est rassemblée pour exprimer son indignation face à l’absence de chauffage et d’eau chaude qui perdure depuis plusieurs mois.

Les manifestants ont également fait part de plusieurs incidents causés par les solutions qu’ils ont été contraints de mettre en place pour pallier le problème. Ils ont finalement obtenu du Foyer schaerbeekois la promesse de dédommagements dont les montants n’ont pas encore été fixés. Le Foyer schaerbeekois s’est également engagé à instaurer un dialogue avec le Syndicat des locataires afin que de tels désagréments ne se produisent plus à l’avenir.

 

 HET NIEUWSBLAD

BEWONERS BETOGEN TEGEN KOUDE WONINGEN .png

23 novembre 2013

MANIFESTATION DEVANT LES BUREAUX DU FOYER SCHAERBEEKOIS rue de la Consolation 70 1030 Bruxelles

Capture d’écran 2013-11-23 à 11.48.35.png

11:56 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : huurdersbond, syndicat des locataire, manifestation, foyer schaerbeekois |  Facebook |  Imprimer |

15 mai 2013

Les loyers grimpent, descendons dans la rue !

 

Les loyers grimpent, descendons dans la rue !

logementssociaux3
14 mai 2013
 

La crise du logement qui sévit à Bruxelles est de plus en plus aigüe. Forcés de consacrer une part toujours plus critique de leurs revenus à se loger, nombre de Bruxellois et de Bruxelloises éprouvent de plus en plus de mal à trouver un logement accessible et de qualité. Depuis plus de 20 ans, les politiques mises en place par les autorités ont été incapables de répondre à la situation parfois dramatique dans laquelle glissent de nombreux ménages. Il est grand temps d’agir pour produire massivement des logements réellement accessibles, et pour empêcher la hausse des loyers.

L’échec des politiques régionales

Alors que près de 50% des familles de la capitale sont dans les conditions d’accès à un logement social, cet ancien « fer de lance » de nos politiques sociales ne représente que 8% du parc de logements de notre Région (+/- 39.000 unités). Des aides considérables ont été attribuées pour soutenir la rénovation de logements publics comme privés, mais leurs effets sont restés plus que limités pour certaines couches de la population. Pendant ce temps, la construction de nouveaux logements publics accessibles aux plus bas revenus est restée dramatiquement insuffisante. Le bilan du Plan Logement de 2004 est particulièrement décevant : sur les 5000 logements publics locatifs annoncés pour 2009, seuls 1040 étaient sortis de terre fin 2012. En 10 ans (2002-2011), on n’a réalisé que 440 logements sociaux supplémentaires, alors le nombre de ménages sur les listes d’attente a augmenté de 16.000 (pour atteindre aujourd’hui 41.000 ménages). Pourquoi cette lenteur ?

Les pouvoirs publics se sont peu à peu tournés vers d’autres politiques que le logement social : aides à l’acquisition, Agences Immobilières Sociales, Fonds du Logement,… Autant de dispositifs qui constituent désormais le corps de la politique du logement de notre Région. Ceci explique sans doute le glissement sémantique opéré au début de cette législature : aujourd’hui, plus personne ou presque n’utilise le terme de « logement social », on ne parle plus que de logements à « gestion publique et à finalité sociale »… La production de logements réellement sociaux semble bel et bien au point mort, remplacée par un logement semi-privé/semi-public souvent acquisitif. Avec quelles conséquences à long terme ?

Même les Sociétés Immobilières de Service Public, en charge du logement social, seront désormais, avec l’entrée en vigueur du nouveau Code du Logement, habilitée à gérer un certain quota de logements moyens. Bruxelles ne cesse de creuser son fossé social, elle exclut les plus pauvres et peine à retenir la classe moyenne.

Un bon plan pour le logement ?

La crise du logement public n’est en fait « que » la partie apparente du problème. Logements insalubres, sur-occupation, vendeurs de sommeil, endettement, expulsions,… Les situations individuelles vécues par un nombre croissant de ménages sont moins médiatisées, mais pas moins interpellantes. Les demandes d’aide auprès des CPAS et associations de première ligne sont en hausse constante, alors que la situation générale du logement ne donne aux ménages en détresse aucune perspective pour sortir de leurs difficultés.

Pendant ce temps, le Gouvernement semble ne plus jurer que par « l’internationalisation » comme remède aux problèmes de sous-financement de la Région. Il mène des politiques de rénovation urbaine favorisant des hausses immobilières qu’aucun dispositif légal ne cherche à encadrer sérieusement. Il offre les rares réserves foncières de Bruxelles à des investisseurs en quête de profits…

Face à cette situation dramatique, il est grand temps que notre Gouvernement prenne la mesure des véritables enjeux qui traversent notre ville et les décisions qui s’imposent. Des mesures d’encadrement des loyers couplées à une forte taxation des logements vides devraient permettre une modération durable des loyers sur le marché privé. La production massive de logements publics locatifs, dont une grande part de logements sociaux, est l’autre grand chantier qui permettrait d’enrayer ce cycle infernal. Ces mesures de bon sens impliquent d’arrêter les politiques diminuant la maîtrise publique du foncier, et de réserver aux seules conditions sociales modestes les aides publiques permettant l’accession à la propriété dans notre territoire confiné.

À l’heure où le Gouvernement finalise son nouveau Plan Régional de Développement Durable, censé traduire les grandes priorités d’actions de la Région à l’horizon 2020, nous réclamons avec force qu’il adopte de telles mesures. Bruxelles a besoin d’urgence d’une politique ambitieuse d’accès équitable au logement ! Cela doit être l’un des principaux objectifs de tout plan de développement.

Le 25 mai, nous appelons les habitants à soutenir ces revendications lors d’une mobilisation festive dans les rues de Bruxelles : une marche qui mettra en scène le parcours du combattant pour trouver un logement décent et abordable dans la capitale.

 

Carte blanche publiée dans « Le Soir » en ligne, le 14 mai 2013

Signataires :
Brusselse raad voor het leefmilieu, Centre Bruxellois d’Action Interculturelle, Chez nous – Bij ons, Collectif ALARM, CSC Bruxelles, Equipes Populaires Bruxelles, Fédération bruxelloise de l’union pour le logement, Inter-Environnement Bruxelles, Ligue des droits de l’homme, Maison de quartier Bonnevie, MOC Bruxelles, Plus Tôt Te Laat, Rassemblement bruxellois pour le Droit à l’Habitat, Syndicat des locataires, Union des Locataires du Quartier Nord, Union des Locataires d’Anderlecht-Cureghem, Woningen 123 Logements.


13 mai 2013

TOUS À LA MANIF DU 25/5/2013

MANIF DU    25 MAI 2013.jpeg.jpg

09:21 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manifestation, syndicat des locataires, huurdersbond |  Facebook |  Imprimer |

09 mars 2012

MANIFESTATION LOREBRU DU 10 MARS 2012

MANIF 10 03 2012 Venez1.jpg

lorebru,manifestation,manifestation de locataires,syndicat des locataires,huurdersbond,beliris,sisp,actions de locataires

21 janvier 2011

« MARCHE NOIRE »

 

SYNDICAT DES LOCATAIRES DE LOGEMENTS SOCIAUX ASBL

 

PROJET DE COHÉSION SOCIALE ALBERT Ier

 

Cher(e)s locataires du square Albert Ier,

 

L’incendie survenu dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, démontre à suffisance la pertinence des craintes des locataires au sujet de la sécurité des immeubles du Square Albert 1er.

 

Si toute la responsabilité ne doit pas être mise sur les seules épaules du Foyer Anderlechtois, d’autres autorités communales sont chargées d’assurer de manière constante la sécurité des habitants de la commune ; ainsi, une fois de plus elles n’ont pas rempli leurs responsabilités.

 

Parce que le Square Albert est potentiellement une poudrière sociale, les politiques socio-économiques et de sécurités doivent être à la hauteur des problématiques rencontrées.

 

 

Si face à ce drame nous avons tous notre part de responsabilités, les autorités politiques ne peuvent pas rester insensibles et inactives devant les appels maintes fois répétés des locataires et de leurs organisations de défense.

 

Si la catastrophe, tant redoutée, a une nouvelle fois pu être évitée de justesse (à part la peur, l’angoisse et le grand désarroi psychologique dans lesquels furent plongés tous les habitants de l’immeuble, nous ne déplorons heureusement aucune victime…), il ne faudrait pas attendre que le désastre survienne pour qu’enfin les responsable politiques prennent les mesures qui s’imposent depuis plus de 10 ans…

 

Afin de montrer notre extrême exaspération aux autorités communales, nous organisons ce lundi 24 janvier 2011, une « MARCHE NOIRE » vers la commune où nous demanderons au Bourgmestre Gaëtan Van Goidsenhoven de recevoir une délégation des habitants du Square Albert qui lui demandera de prendre toutes les décisions qui s’imposent dans l’immédiat et ce en concertation avec tous les intervenants sociaux du Square Albert.

 

le lundi 24/01/2011

départ à 14h du Square Albert 1er, N°15

TOUS ENSEMBLE CONTRE L'INDIFFÉRENCE, LE FATALISME ET L'INJUSTICE SOCIALE.

 

Éditeur responsable : José Garcia, Square Albert 1er 32, 1070 Bruxelles

 

 

 

 

25 octobre 2009

IMAGES, FILMS DE NOS ACTIONS

16:07 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : videos, manifestation, action, mobilisation |  Facebook |  Imprimer |