30 mars 2012

LOGEMENTS VIDES À BRUXELLES (JT RTBF)

PHOTO JT RTBF Lundi 26 Mars 2012 .png

18:13 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans VIDÉOS DU SYNDICAT DES LOCATAIRES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo, syndicat des locataires, logements vides |  Facebook |  Imprimer |

20 février 2012

IXELLES RÉQUISITIONNE LES LOGEMENTS VIDES

Willy Decourty, Bourgmestre d’Ixelles, PS.png

Béatrice Laloux, Directrice du Syndicat des Propriétaires.png

José Garcia, SG du Syndicat des Locataires.png

 

Willy Decourty, Bourgmestre d’Ixelles, PS

Béatrice Laloux, Directrice du Syndicat des Propriétaires

José Garcia, SG du Syndicat des Locataires

04 août 2010

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU MINISTRE DOULKERIDIS Christos

Un signal positif dans la lutte contre les logements inoccupés

Bruxelles, mercredi 4 août 2010. Le Secrétaire d'Etat en charge du Logement, Christos Doulkeridis, se réjouit de l'arrêt de la Cour Constitutionnelle qui rejette le recours introduit par le Syndicat des Propriétaires contre l'Ordonnance relative aux sanctions en cas de logement inoccupé. Pour Christos Doulkeridis, "cet arrêt conforte le Gouvernement bruxellois dans sa volonté de lutter contre la crise du logement, en augmentant par tous les moyens possibles la mise à disposition de logements à Bruxelles".

 

Il s'agit certainement d'une étape importante dans la lutte contre les logements inoccupés en Région bruxelloise. En rejetant le recours introduit  par le Syndicat des propriétaires, la Cour Constitutionnelle vient de valider l'Ordonnance adoptée par le Parlement bruxellois le 30 avril 2009 (prise par le Gouvernement bruxellois) relative aux sanctions en cas de logements inoccupés. Cette Ordonnance prévoit d'une part, que les logements laissés inoccupés sans motif légitime pourront dorénavant être frappés d'une amende administrative et d'autre part, que le Président du tribunal de première instance pourra ordonner la réalisation de travaux en vue de la remise du bien sur le marché locatif, contribuant ainsi à diminuer les effets de la crise du logement. En clair, le maintien en inoccupation d’un bâtiment constitue désormais une « infraction administrative ». Enfin, la mesure est innovante en ce qu'elle implique fortement le secteur associatif : des associations agréées sur base notamment de leur connaissance du terrain, pourront alerter l'administration sur l'existence et la localisation de logements inoccupés, ainsi qu'introduire des actions en cessation. L'arrêté organisant cet agrément a déjà été approuvé par le Gouvernement.

 

Pour le secrétaire d'Etat au logement, Christos Doulkeridis, "il s'agit d'un signal fort qui conforte la volonté du Gouvernement bruxellois de lutter contre ce fléau". Et de poursuivre: "si le recours a évidemment retardé la mise en œuvre de cette ordonnance, le Gouvernement n'est pas resté inactif puisque, sur proposition du Secrétaire d'Etat, un service de trois personnes a déjà été mis en place au Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale pour entamer la mise en œuvre du dispositif (une équipe qui préfigure une structure plus large à terme). De plus, nous travaillons actuellement, en concertation avec les communes, aux modalités de mise en œuvre concrètes, administratives et techniques, de l'ordonnance". Christos Doulkeridis s'engage d'ailleurs à continuer à sensibiliser les pouvoirs locaux à ce changement.

 

Par ailleurs, la mesure est innovante en ce qu'elle implique fortement le secteur associatif : des associations agréées sur base notamment de leur connaissance du terrain, pourront alerter l'administration sur l'existence et la localisation de logements inoccupés, ainsi qu'introduire des actions en cessation. L'arrêté organisant cet agrément a déjà été approuvé par le Gouvernement.

 

Avec la refonte des modalités du droit de gestion publique, engrangée au Parlement il y a quelques mois, l'entrée en vigueur de l'ordonnance "logements inoccupés" constituera une seconde avancée importante de la lutte contre les inoccupés depuis le début de la législature.

08 novembre 2009

NOUVELLE OCCUPATION À BRUXELLES

Chers voisins,
Face à la crise actuelle, beaucoup de gens se retrouvent dans des situations
de plus en plus précaires. A Bruxelles, un constat : 23 000 bâtiments
vides, 2 000 000 m2 de bureaux vides et, 7 000 personnes sans
abris. Qui y gagne ?
En réaction, le collectif du 506 propose un projet différent et alternatif.
Nous sommes un groupe d’une dizaine de personnes venant
d’horizons divers. Nous habitons le 506 chaussée de Wavre à Etterbeek,
depuis le 1er Octobre 2009 et nous entretenons déjà de bonnes relations
avec les voisins que nous avons rencontrés.
Nous voulons créer un habitat solidaire et, avons l’appui d’associations
qui luttent contre les problèmes de logement.
Nous avons surtout l’envie de nous entraider afin que chacun puisse
avancer dans ses projets, et vivre dignement.
Nos portes vous seront toujours ouvertes et en particulier on vous
invite le dimanche prochain le 8 novembre à partir de 15 h pour une
première rencontre.
Bien à vous.
Les nouveaux voisins du 506 chaussée de Wavre.
Waversesteenweg
506

Beste buren,
Gezien de huidige crisis bevinden meer en meer mensen zich in precaire
situaties. In Brussel staan 23 000 woningen leeg, zijn 2 miljoen m2
bureaus ongebruikt en leven tegelijk 7000 mensen dakloos. Wie wint
hier bij?
Als een reactie hierop stelt het collectief 506 een alternatief project
voor.
We zijn een groep van een tiental mensen met een diverse achtergrond.
We wonen sinds 1 oktober 2009 samen in het gebouw op de
Waversesteenweg 506 in Etterbeek en hebben reeds goede relaties
opgebouwd met een aantal buren.
Ons doel is het creëren van een solidaire samenleving en daarvoor
kregen we de steun van talrijke verenigingen die vechten tegen de woningproblematiek.
Wij willen elkaar vooral solidair bijstaan met de bedoeling elkeen te
laten opschieten met zijn projecten en een waardig bestaan op te
bouwen.
Onze deur staat steeds open voor jullie. In het bijzonder willen we jullie
uitnodigen op zondag 8 november vana f 15u voor een eerste kennismaking.
Met hartelijke groeten,
De nieuwe buren van de Waversesteenweg 506, Etterbeek
0485/27.55.49 --
collectif506@gmail.com

14:35 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : occupation, logements vides, crise du logement |  Facebook |  Imprimer |