18 mai 2011

COURS DE FORMATION DU 30/05/2011 ASSURER SON LOGEMENT

 

W ROBYNS.png

27 juin 2009

ASSURANCE RISQUES LOCATIFS

Hirsch : « Mes désaccords avec Boutin n'étaient pas secrets »

La rédaction - Bourdin & Co - RMC, le 25/06/2009

De plus en plus de Français sont menacés d'expulsion locative. Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, revient sur l'action de l'ancienne ministre du Logement.


Crise, licenciements, chômage... Le nombre de Français menacés d'expulsion de leur logement est en augmentation. Mobilisées, les organisations de soutien aux mal-logés, de syndicats et de partis politiques de gauche exigent du gouvernement « un moratoire sur les expulsions de logements jusqu'à la fin de la crise ».

« Boutin faisait du compassionnel, mais les actes ne suivaient pas »

Au lendemain du remaniement ministériel, Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, dresse un bilan sévère de l'action de Christine Boutin, ancienne ministre du Logement et de la Ville : « il ne fallait pas faire du compassionnel. C'est peut-être un peu pour ça qu'il y a un nouveau ministre [ndlr, il s'agit en fait du nouveau secrétaire d'Etat, Benoît Apparu, chargé du Logement et de l'Urbanisme, auprès du ministre de l'Ecologie et du Développement durable, Jean-Louis Borloo]. Je pense qu'effectivement il ne suffisait par de se lamenter. Mes désaccords avec Christine Boutin n'étaient pas secrets: nos conceptions étaient différentes, c'était de notoriété publique. Elle avait un côté un peu compassionnel, et quelques fois les actes ne suivaient pas. »

«Une assurance sur les impayés mise en place cet été»

Sur l'avenir de ce dossier des expulsions, Martin Hirsch semble confiant. Puisque selon lui, « Jean-Louis Borloo continuera à avancer. Il faut, poursuit-il, qu'un locataire qui, de bonne foi, ne peut pas payer son loyer, soit protégé et ne soit pas mis dehors. Et il faut très précisément que soit mis en place cet été, un système qu'on appelle la garantie du risque locatif. C'est une sorte d'assurance sur les impayés [ndlr, une compensation est versée au propriétaire ayant souscrit cette assurance si son locataire ne paye pas son loyer]. Cette mesure peut rentrer en application cet été, maintenant. »

«Pour qu'il y ait un avantage à louer à un jeune»

Et le Haut commissaire à la Jeunesse d'aborder le problème du logement des jeunes, qui selon lui, «ont double, voire triple peine» dans ce domaine. « Parce qu'il y a peu de logements petits, explique Martin Hirsch. Parce que les jeunes sont considérés comme plus à risque que les autres. Et parce qu'ils sont davantage touchés par les augmentations de loyers, puisqu'ils louent sur des courtes durées et qu'entre chaque bail, on augmente leur loyer. Et là-dessus, la commission que je préside proposera, je l'espère la semaine prochaine, que l'assurance garantie du risque locatif pour les jeunes soit directement prise en charge par l'Etat et les collectivités locales. Pour qu'il y ait un avantage à louer à un jeune. Le propriétaire qui louerait à un jeune bénéficierait de l'assurance gratuite.»


20:08 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : assurance risques locatifs, jose garcia |  Facebook |  Imprimer |