15 mars 2013

GRANDE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE D'INFORMATION

AG FA 26:3:2013.png

12 octobre 2012

MOBILISATION CONTRE LES ANTENNES RELAI GSM

AG LOCATAIRES ASTERS 16:10:12.png

16:28 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des locataires, gsm, actions de locataires, asters, antennes relais |  Facebook |  Imprimer |

01 avril 2012

JT TLB MANIFESTATION CONTRE LES ANTENNES GSM AUX ASTERS

syndicat des locataires,actions de locataires,huurdersbond,antennes relais,gsm

30 mars 2012

ACTION CONTRE LES ANTENNES GSM AU CLOS DES ASTERS

syndicat des locataires,actions de locataires,huurdersbond,antennes relais,gsm

09 mars 2012

MANIFESTATION LOREBRU DU 10 MARS 2012

MANIF 10 03 2012 Venez1.jpg

lorebru,manifestation,manifestation de locataires,syndicat des locataires,huurdersbond,beliris,sisp,actions de locataires

06 avril 2011

AG DES LOCATAIRES DU FOYER FORESTOIS

syndicat des locataires,ag des locataires

 

22:47 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des locataires, ag des locataires, action logement, actions de locataires |  Facebook |  Imprimer |

08 mars 2011

ACTION DES RÉSIDENTS DE NEDER-OVER-HEEMBEEK

 

ACTION CARAVANES.jpg

                                                                                                                  (cliquez sur l'image pour lire la vidéo)

BEGOÑA CERECEDA ET ATTILIO SISTO, DEUX DES RÉSIDENTS EN LUTTE

 

14 février 2011

ACTION DE PROTESTATION DEMAIN MARDI 15/02/11 À 9H DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE

LOGO SL ROUGE.jpgSYNDICAT DES LOCATAIRES A.D.F.

HUURDERSBOND

 

 

 

Action des résidents du terrain

                                    sis 59, rue Pré communs à Neder-over-Hembeek

                                             

 

Suite à un jugement unilatéral du Tribunal de 1ère Instance de Bruxelles, 23 des résidents du terrain de Neder-over-Hembeek risquent d'être expulsés ce jeudi 17/2/2011.

 

En effet, malgré une citation en référé, le bailleur, en dépit du bon sens, maintient sa décisiond'expulser une partie d'entre eux.

 

Nous appelons toutes les personnes sensibles à la cause du droit au logement à venir soutenir l'ensemble des résidents ce mardi 15 février à 9h, devant les marches du Palais de Justice.

 

Anderlecht, le 14 février 2011,

Pour le Syndicat des Locataires,

José GARCIA,

Secrétaire général

22:46 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : droit au logement, syndicat des locataires, huurdersbond, actions de locataires |  Facebook |  Imprimer |

12 février 2011

SUSPENSION DES EXPULSIONS

SYNDICAT DES LOCATAIRES

 

 

DERNIÈRE MINUTE

 

SUSPENSION DES EXPULSIONS DES RÉSIDENTS DU TERRAIN SIS RUE PRÉS COMMUNS, 59 Neder-Over-Hembeek

 

 

Le conseil du propriétaire vient de nous confirmer qu’il suspend toute mesure d’exécution des expulsions jusqu’à la fin de la procédure et propose dès lors qu’on puisse prendre acte d'un calendrier d’échange de conclusions.

Le SYNDICAT DES LOCATAIRES se réjouit de cette sage décision et propose aux bailleurs d'entamer dans les meilleurs délais une négociation en vue de trouver un terrain (dans tous les sens

du terme) d'entente entre toutes les parties concernées.

 

Pour le SL

 

JOSÉ GARCIA

11:45 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des locataires, huurdersbond, josé garcia, actions de locataires, droit au logement |  Facebook |  Imprimer |

LES BAILLEURS ABOIENT LES CARAVANIERS RESTENT

 

syndicat des locatair,huurdersbond,droit au logement,actions de locataires

 

 

 

 

syndicat des locatair,huurdersbond,droit au logement,actions de locataires,caravanes,caravaniers,résidents

 

syndicat des locatair,huurdersbond,droit au logement,actions de locataires,caravanes,caravaniers,résidents

 

07 février 2011

PHOTOS DU MEETING DES SYNDICATS 2/02/2011

 

IMGP0981.JPG

VUE GÉNÉRALE

IMGP0974.JPG

DISCOURS DE JOSÉ GARCIA

Jacques BREDAEL MEETING 2 2 11.JPG

JACQUES BREDAEL ET GARCIA JOSÉ

 

syndicat des locataires,huurdersbond,josé garcia,jacques bredael,actions de locataires,fgtb,csc,cgslb

JOSÉ GARCIA, MICHEL GODARD ET ANNE HERSCOVICI

 

 

 

05 février 2011

Als ik geld had, was ik al lang weg

Capture d’écran 2011-02-05 à 16.02.41.png 

‘Als ik geld had, was ik al lang weg'


Een jaar van nultolerantie in de Anderlechtse wijk Kuregem wil nog niet zeggen dat de mensen zich er veiliger voelen. ‘Nultolerantie is een slogan.' Maar toegegeven: ooit was het erger.


Van onze redacteur

Hicham woont met zijn moeder en zus op de bovenste verdieping van een sociale woonblok aan het Albert I-plein. ‘Ik heb nog niet veel van de nultolerantie gemerkt', zegt hij. ‘Jonge daders worden 's morgens opgepakt en staan 's middags alweer op straat. Het vandalisme blijft.'

Hij toont ons de gebarsten ruiten in het voorportaal. Brievenbussen zijn kapotgeslagen. Een steunpilaar is zwartgeblakerd.

‘Twee weken geleden braken jongeren de voordeur open en staken hier een motor in brand. Dertig mensen moesten worden geëvacueerd. Het was niet de eerste keer. Ik moest mijn moeder wegbrengen, omdat ze door de rook ademhalingsproblemen kreeg.'

De brand ontlokte bij de bewoners van de sociale woonblokken zoveel woede, dat ze een ‘zwarte mars' op het gemeentehuis van Anderlecht organiseerden.

‘Sindsdien is het hier wat rustiger geworden', zegt Helène Hupin. ‘Politieagenten patrouilleren hier nu met honden. Ze houden ook een oogje in het zeil vanuit hun wagen. Maar sommige bewoners hebben de schrik zo hard te pakken, dat ze 's nachts zelf waken. Ze proberen te verhinderen dat jongeren hier weer inbreken, de boel kapotslaan, drugs gebruiken of erger, weer brand stichten. Dat zou onze taak niet mogen zijn.'

Hupin woont al 31 jaar aan het Albert I-plein. ‘Wat me nog hier houdt? Mijn ruime woonkamer. Een nieuw appartement is veel kleiner. Bovendien kan ik dat niet betalen. Als ik geld had, was ik hier al lang weg. Dat geldt voor iedereen die hier woont.'

Hicham knikt. ‘Soms kan je de drugs die de jongeren gebruiken door de trappenhal tot de bovenste verdieping ruiken. Het is door en door triestig.'

Terwijl we praten, komt iemand van de sociale huisvestingsmaatschappij Anderlechtse Haard het goede nieuws melden dat Kuregem voortaan vier voltijdse wijkagenten krijgt. ‘Dat vragen we al lang', zegt Hupin. ‘We werden aan ons lot overgelaten.'

De zwarte mars heeft duidelijk weer wat in beweging gezet. De gesaboteerde elektriciteitscabine die de buurt 's avonds al maanden zonder verlichting zet, is eindelijk hersteld. Dat moet het veiligheidsgevoel vergroten.

Maar José Garcia, bezieler van het burgerprotest, is kritisch voor de positieve geluiden na één jaar nultolerantie. Daaruit moet blijken dat het aantal misdrijven in de Anderlechtse wijk Kuregem met 28 procent is gedaald, van 1.497 naar 1.078 (DS 3 februari). Vooral diefstallen uit voertuigen en sackjackings daalden. De nultolerantie kwam er na rellen begin vorig jaar. Door de onrust besliste de hogeschool Isib toen om tijdelijk te verhuizen.

‘De aanwezigheid van meer politie doet de criminaliteit dalen. Maar nultolerantie stelt eigenlijk niets voor. Het is een slogan. Het enige wat het doet is de criminaliteit naar andere wijken verplaatsen', zegt Garcia. ‘Camera's en meer politie pakken de problemen niet aan de wortels aan. En dat is de werkloosheid. Eén op de drie jongeren in Anderlecht is werkloos. Rond het Albert I-plein is dat zelfs de helft.'

Garcia wil dat er een comité komt dat de werkloosheid grondig aanpakt. ‘Het volstaat niet om enkele computers te geven die de jongeren kunnen gebruiken om hun cv door te sturen. We moeten ons dringend gaan afvragen waarom jongeren zich gewelddadig gedragen. Binnen één tot drie jaar kunnen we de problemen oplossen.'

IJzeren Muur

Gewezen priester-arbeider Hugo Carmeliet, die zich in meerdere buurtcomités engageert, is optimistischer. ‘Conflicten gaan hier altijd in pieken', zegt hij.

‘Het is goed dat de politie enkele maanden geleden het Lemmensplein weer heeft ingenomen. Zo toont ze dat zij de baas is. Maar het is dansen op een slappe koord. Jongeren dagen de politie elke dag uit, nu door nieuwe parkeermeters te saboteren. Meestal komen ze ermee weg. Zo blijft de wetteloosheid bestaan.'

Toch is enig historisch perspectief op zijn plaats, vindt Carmeliet. ‘In de jaren 80 en 90, vooral met de rellen in 1997, was het hier veel onleefbaarder. Dankzij de wijkcontracten zijn sommige straten echt aan het opleven.'

‘Het Albert I-plein blijft een probleem. Door de mastodonten van sociale woonblokken hebben we er de armoede geconcentreerd. Dat is een voedingsbodem voor criminaliteit.'

‘De politici beschouwden de buurt als het stort. In de jaren 80 werd er zelfs een ijzeren muur gebouwd die de sociale woonwijk van de school moest afschermen. Onder burgemeester Simonet is die muur afgebroken, waarmee hij het signaal gaf dat Kuregem wel tot Anderlecht behoorde. Sindsdien is het herstel bezig.'

 

 

marche noire,pcs,syndicat des locataires,square albert 1er,josé garcia,de standaard,actions de locataires

 

marche noire,pcs,syndicat des locataires,square albert 1er,josé garcia,de standaard,actions de locataires,francis dubois

21 janvier 2011

« MARCHE NOIRE »

 

SYNDICAT DES LOCATAIRES DE LOGEMENTS SOCIAUX ASBL

 

PROJET DE COHÉSION SOCIALE ALBERT Ier

 

Cher(e)s locataires du square Albert Ier,

 

L’incendie survenu dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, démontre à suffisance la pertinence des craintes des locataires au sujet de la sécurité des immeubles du Square Albert 1er.

 

Si toute la responsabilité ne doit pas être mise sur les seules épaules du Foyer Anderlechtois, d’autres autorités communales sont chargées d’assurer de manière constante la sécurité des habitants de la commune ; ainsi, une fois de plus elles n’ont pas rempli leurs responsabilités.

 

Parce que le Square Albert est potentiellement une poudrière sociale, les politiques socio-économiques et de sécurités doivent être à la hauteur des problématiques rencontrées.

 

 

Si face à ce drame nous avons tous notre part de responsabilités, les autorités politiques ne peuvent pas rester insensibles et inactives devant les appels maintes fois répétés des locataires et de leurs organisations de défense.

 

Si la catastrophe, tant redoutée, a une nouvelle fois pu être évitée de justesse (à part la peur, l’angoisse et le grand désarroi psychologique dans lesquels furent plongés tous les habitants de l’immeuble, nous ne déplorons heureusement aucune victime…), il ne faudrait pas attendre que le désastre survienne pour qu’enfin les responsable politiques prennent les mesures qui s’imposent depuis plus de 10 ans…

 

Afin de montrer notre extrême exaspération aux autorités communales, nous organisons ce lundi 24 janvier 2011, une « MARCHE NOIRE » vers la commune où nous demanderons au Bourgmestre Gaëtan Van Goidsenhoven de recevoir une délégation des habitants du Square Albert qui lui demandera de prendre toutes les décisions qui s’imposent dans l’immédiat et ce en concertation avec tous les intervenants sociaux du Square Albert.

 

le lundi 24/01/2011

départ à 14h du Square Albert 1er, N°15

TOUS ENSEMBLE CONTRE L'INDIFFÉRENCE, LE FATALISME ET L'INJUSTICE SOCIALE.

 

Éditeur responsable : José Garcia, Square Albert 1er 32, 1070 Bruxelles

 

 

 

 

19 mars 2010

OCCUPATION D'UN BIEN DU CPAS DE BRUXELLES

La police a fait évacuer le bâtiment du CPAS occupé par des SDF

(17/03/2010)

Une vingtaine de SDF occupaient le bâtiment depuis mercredi. Deux d'entre eux ont été arrêtés administrativement


BRUXELLES La police a fait évacuer le bâtiment du CPAS de Bruxelles qui était occupé par des SDF. Deux personnes ont été arrêtées administrativement.

Le syndicat des locataires réclame l'application de la loi Onkelinx de 1993 sur la réquisition des immeubles abandonnés.

Plus d'une vingtaine de sans-abri ont investi un immeuble rénové du CPAS de la Ville de Bruxelles situé à l'angle de la rue de Nancy et de la rue Saint-Ghislain, mercredi vers 11h40.

"Nous ne visons pas un CPAS en particulier", a indiqué José Garcia, du syndicat des locataires.

"Mais nous entendons dénoncer le nombre important de logements sociaux inoccupés dans notre pays, classé 20e économie mondiale par le PIB".

Simultanément à cette action, les associations de sans-abri, dont le syndicat des locataires, ont annoncé qu'ils vont mettre en demeure le propriétaire des lieux, à savoir le CPAS de Bruxelles-Ville, et assigner en justice ce dernier si aucune réponse concrète n'est donnée.

"C'est un changement de tactique", a déclaré José Garcia. Selon ce dernier, l'immeuble réquisitionné par les sans-abri est vide depuis 6 ans.

"La loi Onkelinx sur la réquisition des immeubles abandonnés est totalement applicable mais il n'y a aucune volonté politique de les faire appliquer", a encore commenté José Garcia.


© La Dernière Heure 2010

30 mai 2009

ALBUM PHOTOS

JOSE GARCIA BRUXELLES N'EST PAS À VENDRE


JOSÉ GARCIA DEVANT L'AFFICHE "BRUXELLES N'EST PAS À VENDRE"

 

PÉTITION POUR LE DROIT À L'HABITAT

AFFICHE MANIF ULTIME FR
Syndicat des Locataires, FGTB, CIEP-MOC, CRIOC, CGAM, Front des SDF,

ATTAC-ULB, RBDH/BBROW, ULM, CSC, Collectif 103, CRER, ONHU, JAC,

Collectif Solidarité Contre l'Exclusion, Les Enfants du Canal (Fr), ARAU, Cairn

 

Chères Citoyennes, Chers Citoyens,

Une manifestation aura lieu le 17 mai 2009 (à 11h30 devant la Bourse) pour le Droit à l’Habitat pour tous.

Les associations qui organisent cette manifestation sont convaincues qu'au-delà des revendications relatives à un meilleur logement, d'autres mesures sociales doivent êtres prises par le politique.

Il s'agit notamment d'une hausse des allocations sociales et des revenus ainsi que de « l'individualisation » de toutes les allocations sociales. Le statut de cohabitant disparaissant dès lors de l'ensemble des règlementations.

Une attention toute particulière doit être également portée aux personnes sans papiers et au combat contre les marchands de sommeil.

Voici la liste non exhaustive, de nos revendications. Nous vous invitons nombreux à signer la pétition.


1° Pas d’expulsion sans relogement;

2° Diminution des loyers;

3° Régulation du marché locatif, objectivation des loyers et instaurations généralisées du bail de 9 ans;

4° Taxation des loyers réels;

5° Pour un accroissement des aides aux énergies renouvelables et

durables dans l’Habitat;

6° Reconnaissance des associations de locataires;

7° Pour un permis locatif avant toute mise en location nouvelle;

8° Création d'un Fonds des Garanties Locatives et d'un Fonds de Solidarité des Impayés de Loyer;

9° Réhabilitation et location de tous les logements vides;

10° Augmentation de l'offre des logements publics dans toutes les communes;

11° Rétablissement de la conciliation obligatoire en Justice de Paix.

 

NOM

PRENOM

ADRESSE MAIL

PROFESSION

COMMUNE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signer la pétition / De petitie ondertekenen VIA INTERNET

 

HTTP://4021.LAPETITION.BE/