06 mai 2017

PÉTITION CONTRE LES LOYERS CHERS.

LES LOYERS SONT TROP CHERS PAR RAPPORT
À LA QUALITÉ DES BIENS MIS EN LOCATION ET AUX REVENUS DES GENS.

Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

la problématique du logement et le montant exorbitant des loyers à Bruxelles est un phénomène connu et admis, et qui dure déjà depuis au moins plus de 20 ans.
Personne, dans notre région, ne conteste le fait que, par rapport aux revenus, les loyers sont impayables pour la majorité des bruxellois.
La dernière réforme de l’État donne le pouvoir à notre Région de régler ce grave problème de société.
Le gouvernement, dans ce cadre, a élaboré une nouvelle Ordonnance censée remplacer la réglementation fédérale existante.
L'ensemble des associations luttant pour le droit à l'habitat espérait qu'avec ses nouvelles compétences et, eu égard au fait que TOUS les politiques sont d'accord pour affirmer qu'après l'emploi, le logement est le second problème le plus important pour les bruxellois, le gouvernement allait oser une réforme ambitieuse de la loi fédérale (celle‐ci ayant démontré, durant toute son existence, tant son inefficacité que son incapacité à résoudre la problématique du logement) . Or, nos responsables politiques gouvernementaux proposent aujourd'hui au Parlement Bruxellois, une réformette qui, au mieux, ne résoudra que les problèmes mineurs et ne changera fondamentalement rien à la grave problématique existante en matière de logement !
Convaincus que tous les parlementaires (majorité comme opposition) ont à cœur de résoudre les difficultés de logement d'une grande partie des bruxellois, nous soussignés demandons qu'ils déposent les amendements suivants à l'Ordonnance du gouvernement (de cette manière, les représentants de la région démontreront que la défense de l’intérêt général prime sur celle d'une petite minorité de bailleurs qui profite sans entraves d'un marché locatif non régulé) :

1. Instauration progressive du bail à vie, conformément aux souhaits du CONSEIL CONSULTATIF DU LOGEMENT.

2. Les loyers doivent correspondre aux qualités réelles (état du bien, superficie,...) et au degré de confort des logements loués. Un loyer surévalué peut donc être revu à la baisse soit de commun accord, soit via le Juge de Paix.

​3. L'assainissement généralisé des logements mis en location n'aura pas lieu sans un permis locatif obligatoire préalable à toute mise en location nouvelle. En d'autres termes, toute nouvelle location devra être précédée d'un examen technique du logement mis en location, ce dernier ne pouvant ​être loué, que si le Service régional compétent en cette matière, lui en octroie l'autorisation. ​Dans le cas contraire, le bailleur ne pourra mettre ledit logement en location qu’après avoir effectué l'ensemble des travaux de mise en conformité du bien. Le coût lié à l’obtention dudit permis est à charge du bailleur.
 

4. Les baux de courte durée ne doivent pas être stimulés par la nouvelle réglementation.
Leurs loyers de base restent fixes pendant une période de 9 ans et ce même en cas de changement de locataire.

5. Création au niveau communal des Commissions Locatives Paritaires en vue de régler tout litige en matière de loyers. Dans l'intervalle de la mise en place desdites Commissions, le Juge de Paix, via le bail type régional, est habilité à statuer sur ces problématiques.

6. Le contrat de bail type régional contient une clause impérative de conciliation préalable avant toute action en contentieux.
 

17:19 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des locataires, huurdersbond, pétition, pétition contre les loyers chers |  Facebook |  Imprimer |

BRUSSELS PARLEMENT: DEGELIJKE EN BETAALBARE WONINGEN VOOR IEDEREEN

BRUSSELS PARLEMENT: DEGELIJKE EN BETAALBARE WONINGEN VOOR IEDEREEN

Waarom is dit belangrijk?

DE HUURPRIJZEN ZIJN TE HOOG IN VERHOUDING TOT DE INKOMENS VAN DE MENSEN EN DE KWALITEIT VAN DE HUURWONINGEN

Dames en Heren Parlementsleden,
De al meer dan twintig jaar durende problematiek van de huisvesting en de buitensporig hoge huurprijzen in Brussel is algemeen bekend en erkend. Niemand in ons Gewest zal ontkennen dat de huurprijzen in verhouding tot de inkomens voor de meeste Brusselaars onbetaalbaar zijn.
Na de laatste staatshervorming heeft ons Gewest de bevoegdheid om dit ernstig probleem aan te pakken. De regering heeft in dit kader een nieuwe ordonnantie opgesteld die de federale huurwetgeving moet vervangen. De verenigingen die zich voor het recht op wonen inzetten, hoopten dat de Brusselse gewestregering een ambitieuze hervorming van de federale huurwet zou bewerkstelligen, gelet op de consensus van ALLE politici om de huisvesting als belangrijk probleem voor de Brusselaars te erkennen.
Onze Brusselse regeringsverantwoordelijken stellen nu een mini‐hervorming voor die hooguit enkele kleine problemen zullen oplossen en aan de huidige huisvestingsproblematiek niets fundamenteel zullen veranderen.
Overtuigd dat alle parlementsleden, zowel van de regeringsmeerderheid als van de oppositie, de oplossing van de huisvestingsmoeilijkheden voor vele Brusselaars ter harte zullen nemen, vragen wij ondergetekenden dat ze volgende amendementen op de Ordonnantie van de regering zouden indienen. Ze zouden aldus kunnen tonen dat de behartiging van het algemeen belang voorrang heeft op het belang van een kleine minderheid van verhuurders die baat hebben bij een niet gereguleerde huurmarkt.

  • 1 De stapsgewijze invoering van een huurovereenkomst voor het leven, overeenkomstig het voorstel van de ADVIESRAAD VOOR HUISVESTING

 

  • 2 De huurprijzen moeten overeenkomen met de werkelijke kwaliteit (staat van het goed, oppervlakte, …) en het het comfort van de huurwoningen. Een overgewaardeerde huurprijs moet in onderling overleg of via de Vrederechter naar beneden herzien worden.

 

  • 3 De algemene sanering van de huurwoningen zal niet gebeuren zonder een verplichte verhuurvergunning voor elke nieuwe verhuring. Met andere woorden, elke nieuwe verhuring moet voorafgegaan worden door een technisch onderzoek van de te huur gestelde woning. Deze woning zal slechts mogen verhuurd worden na de toekenning van een huurvergunning door de bevoegde gewestelijke Dienst. Zo niet zal de verhuurder de woning slechts kunnen verhuren na de werken voor het in overeenstemming brengen van de woning. De kosten voor het bekomen van de verhuurvergunning zijn ten laste van de verhuurder.

 

  • 4 De huurovereenkomsten van korte duur mogen niet door de nieuwe reglementering aangemoedigd worden. Hun basishuurprijzen liggen vast voor een periode van 9 jaar., ook bij verandering van huurder.

 

  • 5 Invoering op gemeentelijk niveau van paritaire huurcommissies voor geschillen over de huurprijs. In afwachting van deze invoering zal de Vrederechter bevoegd zijn op basis van de gewestelijke modelhuurovereenkomst.

 

  • 6 De gewestelijke huurovereenkomst bevat een dwingende clausule van verplicht overleg voorafgaand aan elke gerechtelijke procedure.

 

TEKEN DEZE PETITIE

Dankjewel.
José GARCIA

 

11:58 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ACTIONS, ARTICLES EN NÉERLANDAIS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des locataires, huurdersbond |  Facebook |  Imprimer |

05 mai 2017

LE PHARE N° 129

129.png

19:13 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans LE PHARE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des locataires, huurdersbond |  Facebook |  Imprimer |

LE PHARE N° 128

 

128.png

19:11 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans LE PHARE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syndicat des locataires, huurdersbond, le phare |  Facebook |  Imprimer |

LES CHAMBRES CAGIBIS

Uccle: Les chambres cagibis des logements sociaux contestées

Arnaud Farr Publié le

Willy CLAUS, du Syndicat des Locataires, est à la base de cette pétition.
 
Une pétition demande la suppression de la facturation pour les chambres excédentaires de moins de 6m2.

De nombreux critères permettent de calculer les loyers dus par les locataires de logements sociaux, et le ménage doit payer un montant supplémentaire par chambre à partir du moment où le ménage a deux chambres de plus que le nombre auquel il a droit, compte tenu de la composition du ménage.

Mais une pétition recueillant 1.000 signatures a récemment été adressée à la Société du Logement de la Région bruxelloise (SLRB) car la loi prévoit que ce montant n’est pas dû pour les chambres excédentaires de moins de 6m2, or ces petites pièces sont actuellement identifiées comme des chambres à part entière par la société immobilière de service public BinHôme d’Uccle.

C’est le syndicat des locataires qui est à la base de cette pétition. "Pour nous, locataires à petits revenus, certaines dispositions de notre législation entraînent des hausses considérables de nos loyers suite au fait que ces minuscules espaces de moins de 6m2 sont considérés comme des chambres à part entière", fait savoir la pétition.

Le secrétaire général du syndicat des locataires, José Garcia, demande un remboursement pur et simple. "Ces petites chambres cagibis ne peuvent être considérées comme des chambres et je trouve normal de supprimer la facturation pour ces espaces", explique-t-il.

Cette problématique s’est invitée en commission Logement du Parlement bruxellois ce jeudi suite à une interpellation de la députée Viviane Teitelbaum (MR). "Cela fait plusieurs années que les locataires à bas revenus payent un loyer qui, pourtant, ne devrait pas être aussi élevé", explique la députée qui a souhaité connaître les mesures envisagées au niveau de la Région.

De son côté, la ministre bruxelloise du Logement Céline Fremault (CDH), explique que la société immobilière s’est engagée à rembourser les sommes indûment payées : "La SLRB a pris contact avec la société gestionnaire et celle-ci reconnaît que suite à des modifications récentes du programme informatique, certaines données ont été altérées avec comme conséquence que certains ménages se sont vus réclamer un complément de loyer malgré le fait qu’une des chambres avait moins de 6m2, ce qui n’est pas légal."

ARTISTES POUR LE DROIT À L'HABITAT (18/11/2000)

ARTISTES POUR LE DROIT À LHABITAT 18:11:2000.png

04 mai 2017

RÉSULTATS OFFICIELS DES ÉLECTIONS DES COCOLO DU 25 MARS 2017 + FONCTIONS

1. ABC

 

Koffi ADZESSI                     Trésorier                                               Messidor

Bernadette GAUTIER          Vice-présidente                                     Messidor

Alain BODSON

Assunta PERROTTA            Vice-Trésorière & Déléguée Syndicale       Cobralo

Thierry MATON                   Vice-secrétaire & Délégué Syndical           Kappelleveld

Raymonde PONCELET 

Patrick RIVERA                   Président & Délégué Syndical                  Cobralo

Samantha RIVERA

Maryse SARRAZIN              Secrétaire                                             Cobralo

     


*****************************************************************************

2. COMENSIA


Président : Yves HENDRICKX 

Vice-Présidente : Véronique DELAUNOIS 

Secrétaire : Loso Dinah KIMBEMBA 

Secrétaire-adjoint : Serge CLUDTS 

Trésorier : Mohamed OUDADA 

Trésorière-adjointe : Irène KAMDEM

Représentants CA : Yves HENDRICKX 

                                Bansenga NGALAMULUME 

Eliane CHALLE

Mohamed AL-DARWICH

Henry HOOGSTEYN

Gabrielle GENET 


*****************************************************************************

3. EN BORD DE SOIGNES

 

Gustavo GARRIDO D. 

Luis ARCE BORJA 

José SURRA

Aneta LENK

Jean-Richard VERBERT 

Georges MALFAISON

Justin NSEKU MUKULUMPE

Louisette HAEGHMANS

Paul SIMON

Zakaria BOUAZZA

André GEERAERTS


*****************************************************************************

4. EVERECITY

 

Membres effectifs 

Noura CHAMLALI 

Franca LAVENIR 

Younes BOUZAKHTI 

Peter ARTEMAN 

Renée CRABBE 

Katalin VEGH 

Jacqueline COUNE 

Saïda EL MAHJOURI 

Omar BOUAZZA 

Gilda DE HOORNE 

Stéphanie NDOMBE 

Martine GOOSKENS 

Christiane BAUSIÈRE 

Membres suppléants 

Nefail Mohamed ZIANE 

Maria Angelica GUZMAN ESPINOLA 

Marie PATERNOSTER 

Hassan IZARZAR

Armondo GUZMAN ESPINOLA 

Jorge IBANEZ DONOSO

Karima LARI 

Mohamed BOUSTANE 

Youssef KABBAJ

 


*****************************************************************************

5. FOYER ANDERLECHTOIS

 

Mme BACKAERT Andrea

Mr CHAOU Abdelkader

Mme BODART Yvonnick 

Mr DE KEUSTER Robert 

Mme EZEA Roseline Nkiruka 

Mr EKULE-BOKUMBE Paul

Mme HAESEVOETS Jeannine 

Mr HAMOUDA Youcef 

Mme PEETERS Monique 

Mr HANNAERT Jean-Claude 

Mme RAVEYTS Angele 

Mr JADOT Jean-Marie 

Mme SEGHIR Aicha 

Mr LACHKAR Bilal

Mme SZEWCZYK Marie-Thérèse 

Mr MERINI Omar 

Mr MKHANET Boujemaa

Mr MOTTRY Guy 

Mr REYKAERT Joseph

Mr SOW IBRAHIMA Salif

Mr TOMBAL Francis 

Mr VANTILBORGH Edouard 


*****************************************************************************

6. FOYER DU SUD

 

Mr ACHRIF M'Hamed 

Mme GOOSSENS Annie

Mr BENKATANE Ihoussain 

Mme GOOSSENS Julienne

Mr DIDI Abdelghani 

Mme GOVEA Barbara 

Mr GREGOIRE Raymond 

Mme KARRAZ Sarah 

Mr JAOUI Mourad 

Mme LAMBOTTE Annick 

Mr MADEIRA Jean-Claude 

Mme LOURTIE Geneviève 

Mr RITONDO Kevin

Mme PEETERS Patricia

Mr THIELBAULT Christophe 

Mme PISTONE Yolande

Mme XHELILI Ilirian

Mme TONANI Maria 

Mr ZOKOU Maurice

Mme VAN DEN BROECK Maggy 

Mme XHELILI Hermonela 


*****************************************************************************

7. FOYER LAEKENOIS

 

Membres effectifs

Mme BAPTIST Myriam

Mme THIELEMANS Christiane 

Mr MOUFID Abderrahmane 

Mr KAYINAMURA Félicien

Mme JARA Marcela 

Mme MICHEL Fernande 

Mme DIALLO SAMBA Harouna 

Mr SALHI Mohamed 

Mme SMEDT Olga

Mr GATTOUSSI Ahmed

Mme RUBIO-FIDALGO Marie

Mr ZIMMERLÉ Fabien 

Mr FORTIN Didier 

MME GRAFF Michèle 

MR Demarest Alain 

Membres suppléants 

Mr MEUNIER Jean-Claude

Mr ZARHRAB SI Mohammed 

Mr HARROUD Abdeslam 

Mme SZÜR Anne-Marie 

Mr DE BOOM Harry

Mme BASTIN Christiane 

Mme RIVIÈRE Française 

Mr VERLINDEN Joseph 

Mr KILANI JERAD Farhat 

Mme MOUREAU Jacqueline


*****************************************************************************

8. LOGEMENT BRUXELLOIS


Membres effectifs: 

Président : Mohamed BEGHIEL

Vice-Présidente : Egzona ABAZAJ

Trésorier : Igor BADAJKOV

Trésorier-adjoint : Khalid HAYOUF

Secrétaire : Leïla HADJAM

Représentants CA: Leïla HADJAM

                                 Nadia MOKHTARI 

Nathalie CHATZDIMITRIOU 

Samba SOW 

Hayat ABBOUZ

Ibrahim BAH 

Hamidi SOW

Ramadan IBISI 

Mamadou Yatassaye THIAM 

Angela DE LEENHEER 

Said BOUHTANE

Membres suppléants: 

Abdelhamid CHELBAT

Vincenzo SPATOCCO

Mustapha BIJJOU

Mohamed CHARRAK

Abdelaziz KATOUF

Ahmed SHAHZAD

Yassine TAHTOUH 

Artemio MILLOR TENIENTE 

Hamid BOUBNAN 


*****************************************************************************

9. LOGEMENT MOLENBEEKOIS

 

Mme Touria ASSOUFI 

Mr Hassan AYAADI

Mme Elisabeth VAN HUFFELEN

Mr Abderrachid AZDAD

Mr Abdellah BENAISSA 

Mr Mohammed BENSAIHI 

Mr El Hassan BOUTIRI 

Mr Georges DRAGOMIR 

Mr Abdeslam EL HAMMOUCHI 

Mr Mustapha GUEDRIA 

Mr El Hassan TAHRI 

Mr José Manuel VALBUENA LOSADA 

Mr Francisco VASQUEZ-SAAVEDRA 

 

01:07 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans COCOLO 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer |