08 décembre 2014

Antennes GSM : un tribunal BELGE tient compte des risques pour la santé

Antennes GSM : un tribunal tient compte des risques pour la santé

BELGA

Jeudi 11 juin 2009

Le tribunal de première instance de Gand a rejeté le 18 mai dernier une demande de permis pour l’installation d’une antenne GSM en reconnaissant une incertitude sur les conséquences que les ondes pourraient avoir sur la santé des riverains requérants.

L’association « Beperk de Straling », qui a soutenu les requérants, espère que ce jugement marquera une avancée dans la reconnaissance par la Justice belge de la nocivité potentielle des antennes GSM sur la santé publique.

C’est la SNCB Holding qui avait demandé d’ériger cette antenne, une demande contre laquelle se sont dressés deux couples de riverains de la Drongenstationstraat, à Drongen (Gand).

« Le tribunal a clairement établi que les pouvoirs publics, lorsqu’ils doivent décider de l’autorisation d’ériger une antenne GSM, doivent prendre en compte le risque pour la santé et la nuisance environnementale, et pas seulement les aspects visuels », se réjouit Jan Allein, porte-parole de l’association qui a soutenu les requérants.

Dans son jugement, le tribunal se réfère à la décision d’un juge de paix en 2000. « Tant qu’il n’est pas prouvé scientifiquement que les rayonnements ne sont pas dangereux, il faut reconnaître qu’ils peuvent l’être », a indiqué le juge. L’association espère que ce jugement fera jurisprudence.

A noter que le refus a aussi été motivé par la gêne paysagère et la réduction de valeur des propriétés environnantes qu’entraînerait l’érection de l’antenne.

(belga)

14:58 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ANTENNES GSM, ARTICLES DE PRESSE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gsm, syndicat des locataires, huurdersbond |  Facebook |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.