30 novembre 2009

CONVENTION COLLECTIVE DE L'HABITAT ENTRE LOREBRU ET LE SYNDICAT DES LOCATAIRES

CCH LOREBRU 1

CCH LOREBRU 2

 

 

CCH LOREBRU 3

 

29 novembre 2009

La CGT appelle à une mobilisation exceptionnelle face à la crise du logement

    FRANCE

    La CGT appelle à une mobilisation exceptionnelle face à la crise du logement

    dimanche 29.11.2009, 05:02 - La Voix du Nord

     Les responsables de la CGT Logement. Les responsables de la CGT Logement.

  •  
    •  
      •  

  • Dans le cadre de la campagne nationale en faveur du logement, Laurent Mestdagh, secrétaire local et départemental du syndicat CGT Logement, ...

    a réuni les responsables syndicaux du secteur au local de la cellule du quartier Damrémon

    Outre la défense de leur statut, les syndicalistes dénoncent ce qu'ils jugent être une attaque en règle du gouvernement envers l'ensemble des usagers et des locataires. Selon eux, depuis la loi Boutin, adoptée le 19 février 2007, le service public de l'habitat est remplacé par un service privé, les fonctionnaires n'étant plus remplacés afin de réaliser des économies pour le nouveau secteur privé, non plus basé sur l'intérêt collectif mais sur le profit.

    Serge Rabineau, membre du collectif national du logement, a dénoncé la situation et préconise un seul mot d'ordre, à savoir l'abrogation de la loi Boutin.

  •  
    •  
      •  

          Davantage de logements sociaux

  • La baisse du budget national du logement (-7 % en 2009), la suppression des lignes de financement des réhabilitations, la baisse de l'APL, le hold-up caractérisé sur les fonds du 1 % logement... sont en train d'étrangler le processus du logement locatif et mettent en péril les locataires et les bailleurs.

    La CGT propose le développement de la production de logements sociaux et l'application de la loi qui oblige les communes à disposer d'au moins 20 % de ce type de logements.

    Le maintien du 1 % logement, la défense du principe de mixité sociale, le libre choix entre la location ou l'accession à la propriété, réorienter l'aide à la personne par l'aide à la pierre pour les nouvelles opérations de construction (qui produirait une baisse de 30 % des loyers)... sont les mesures à mettre en place dans l'urgence.

  •  
    •  
      •  

          Des agents sous statut public et non privé !

  • En conclusion, le rétablissement d'un service public avec des agents sous statut public reste une principale revendication des syndicalistes CGT, une légitime situation d'égalité pour les locataires et les agents. Six mille tracts ont été distribués dans l'agglomération afin d'aboutir à un front commun de revendication. •

13:51 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cgt |  Facebook |  Imprimer |

27 novembre 2009

AVIS À TOUS LES CANDIDATS AUX CONSEILS CONSULTATIFS DES LOCATAIRES

LOGO SL ART

 

 

 

 

Anderlecht, le 19 novembre 2009



N. Réf. : 1070/JG/sp/CCL/191109.s


Chère Madame, Cher Monsieur,


C'est avec beaucoup de plaisir que nous avons appris votre candidature au futur Conseil Consultatif des Locataires de votre SISP.


Comme vous le savez, deux organisations dont notre Syndicat des Locataires ont été désignées par la Société Régionale du Logement pour donner aux futurs élus des cours de formation ayant trait à votre fonction de conseiller.


Vous recevrez dorénavant toutes les invitations à ces dites formations.


Nous vous informons également que notre organisation met à votre disposition gratuitement un site web « spécial élections » où vous pouvez présenter votre candidature via une photo ainsi qu'un petit texte (+/- deux phrases).


Si dès lors vous voulez apparaître sur ce site, envoyez-nous dans les meilleurs délais par e-mail votre photo avec votre nom et votre prénom ainsi que le texte de présentation.


Vous trouverez ci-dessous un bulletin d'information que nous vous demandons de compléter afin de garder le contact avec vous et pouvoir vous inviter à l'ensemble des activités que nous organisons.


Vous trouverez également une invitation pour notre prochain cours de formation qui se déroulera le mardi 15 décembre 2009.


En vous félicitant encore pour votre candidature et en restant à votre entière disposition pour toutes les informations que vous souhaiteriez avoir, je vous prie de croire, Chère Madame, Cher Monsieur, à nos salutations les meilleurs.


Pour le S.L.L.S.


José GARCIA

Secrétaire général

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nom : ...............................................................Prénom : ..........................................................

Adresse : ....................................................................................................................................

....................................................................................................................................................

SISP : .........................................................................................................................................

Tel :...................................................................Fax : .................................................................

E-mail :.......................................................................................................................................

 

Talon à nous faire parvenir soit par mail (syndicatdeslocataires@gmail.com) soit par courrier (square Albert Ier – 1070 Anderlecht).

 

12:05 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil consultatif des locataires, cocolo |  Facebook |  Imprimer |

26 novembre 2009

COURS DE FORMATION DU 15/12/09

Invitation CALCUL LOYERS LOG SOCIAL-BON

22:19 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : calcul du loyer dans les sisp |  Facebook |  Imprimer |

24 novembre 2009

BAIL À DURÉE DÉTERMINÉE ET COTISATION DE SOLIDARITÉ: LA SUL EST CONTRE

SUL COT DE SOL ET BAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE 12

10:44 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cotisation de solidarite, bail à durée déterminée, sul |  Facebook |  Imprimer |

21 novembre 2009

UN JUGE REFUSE L'EXPULSION D'UN BIDONVILLE

 

Un juge refuse l’expulsion d’un bidonville reconnu comme domicile (FRANCE)

Par Laurent Burlet

Bonne nouvelle pour les Roms et les défenseurs au droit du logement. Dans une décision rendue le 19 novembre, le tribunal de grande instance de Lyon a considéré les abris de fortune du terrain de la rue Paul Bert (3e arr.) comme un "domicile”.

A ce titre là, selon le jugement, le bidonville où vivent une centaine de Roms de Roumanie est protégé au titre du respect dû à la vie privée et familiale des personnes (article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme). Conséquence, le juge a débouté le Département du Rhône, propriétaire du terrain de sa demande d’expulsion. Un autre argument appuie la décision du courageux juge Régis Cavelier. “Le droit de propriété, défini comme le droit de jouir et de disposer des choses, ne semble pas remis en question par la présence des personnes occupant le campement puisque le Département du Rhône n’utilise pas ce terrain et ne justifie d’aucun projet immédiat”.

L’occupation de ce terrain jouxtant la voie de chemin de fer est donc une atteinte supportable au droit de propriété. “Certes les conditions de vie dans les bidonvilles sont extrêmement précaires, commente Frédérique Penot, l’avocate des squatters. Mais le juge a estimé qu’une expulsion aggraverait encore leurs conditions de vie. En général ce genre de raisonnement débouche sur une expulsion assortie de délais de plusieurs mois. Là, pour la deuxième fois en France, un juge va beaucoup plus loin”.
Le Département du Rhône, par la voix de son directeur général des services, Pierre Jamet, reconnaît qu’il n’a aucun projet prévu pour ce terrain en instance d’être vendu au Grand Lyon. Il réfléchit toutefois à faire appel de cette décision.

Si c’est le cas, la cour d’appel de Lyon risque fort d’infirmer cette décision pour la moins inhabituelle puisque les tribunaux vont quasi systématiquement dans le sens des propriétaires qui demandent l’expulsion de leur bâtiment ou terrain squatté.
D’où l’empressement des associations à saisir la balle au bond. Dans un communiqué, l’Alpil et la Fondation Abbé Pierre ont souligné que “la décision du tribunal de grande instance marque une étape dans la nécessaire prise en compte de la situation d’une partie des ménages sans-abri de l’agglomération et pointe le retard local pris dans la résolution de ces situations de mal-logement. Nous devons nous en saisir collectivement, Etat, collectivités et associations”.

En 2007, le préfet Lacroix avait tenté une expérience de relogement pour les 450 Roms du bidonville de la Soie à Villeurbanne.Le Grand Lyon avait contractualisé avec l’Alpil, la “recherche de solutions de relogement”. L’association avait notamment proposé l’installation de mobiles homes sur un terrain, à l’image de ce qui se pratique dans d’autres villes (lire par ailleurs).
Mais dès le changement de préfet, Gérard Collomb s’était aligné sur l’avis de la préfecture : surtout ne rien faire pour éradiquer les bidonvilles. Depuis les expulsions succèdent aux expulsions. Et les conditions de vie des 600 à 700 Roms (essentiellement originaires de Roumanie et de Bulgarie) qui tournent sur l’agglomération de squats en bidonvilles, se dégradent encore.

Repère
L’expérience lilloise
Dernière agglomération à s’être lancée dans l’hébergement des Roms, Lille vient de reloger 80 personnes (12 familles) dans des mobiles homes disposés sur trois terrains. Le programme s’inspire de Nantes mais est moins ambitieux en terme numérique (400 personnes contre 100 personnes attendues dans le Nord). Par contre, il est nettement plus abouti en matière d’insertion puisque les personnes retenues par la Ddass pour être relogées pourront avoir accès au travail sans que leur employeur ait à payer la taxe d’embauche. L’État s’est aligné sur la position de Lille Metropole. De quoi faire réfléchir le Grand Lyon mais aussi le Département.

 

 

18:29 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 dans ARTICLES DE PRESSE, JURISPRUDENCE-DOCTRINE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expulsion, bidonville |  Facebook |  Imprimer |

09 novembre 2009

COURS DE FORMATION 17 NOVEMBRE 2009

SYNDICAT DES LOCATAIRES

HUURDERSBOND

 

« Salle CIEL »

Square ALBERT Ier, 14 - 1070 ANDERLECHT

(10ème étage, en sortant de l’ascenseur, première porte à droite puis petit escalier à gauche en montant)


MARDI 17 NOVEMBRE 2009
de 12H30 A 14H00


?ui=2&view=att&th=124c97cb0454d17c&attid=0.1&disp=attd&realattid=ii_124c97cb0454d17c&zw

 

CHOISIR UN MEILLEUR FOURNISSEUR D'ÉNERGIE ? OUI MAIS...

Comment comparer les prix et les offres des fournisseurs de gaz et d'électricité?

Comment changer de fournisseur?

Quels sont vos droits?

Réponse avec

 

J-F VERLINDEN, Chef de projet, Infor GazElec-CSCE asbl

UNE COLLATION SERA PREVUE A CETTE OCCASION

 

 

José GARCIA, Secrétaire général                             Raphaël EL GHRAIBI, Cellule Formation


Anderlecht- Siège social

Square Albert Ier 32 Albert I Plein

Bruxelles 1070 Brussel -Tel.: 02/522.98.69 / Fax: 02/522.02.69

Schaerbeek - Schaarbeek

Rue VandermeerschStraat 53

Bruxelles 1030 Brussel -Tel.: 02/242.42.06 / Fax: 02/245.55.

15:22 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : j-f verlinden, cours de formation |  Facebook |  Imprimer |

08 novembre 2009

NOUVELLE OCCUPATION À BRUXELLES

Chers voisins,
Face à la crise actuelle, beaucoup de gens se retrouvent dans des situations
de plus en plus précaires. A Bruxelles, un constat : 23 000 bâtiments
vides, 2 000 000 m2 de bureaux vides et, 7 000 personnes sans
abris. Qui y gagne ?
En réaction, le collectif du 506 propose un projet différent et alternatif.
Nous sommes un groupe d’une dizaine de personnes venant
d’horizons divers. Nous habitons le 506 chaussée de Wavre à Etterbeek,
depuis le 1er Octobre 2009 et nous entretenons déjà de bonnes relations
avec les voisins que nous avons rencontrés.
Nous voulons créer un habitat solidaire et, avons l’appui d’associations
qui luttent contre les problèmes de logement.
Nous avons surtout l’envie de nous entraider afin que chacun puisse
avancer dans ses projets, et vivre dignement.
Nos portes vous seront toujours ouvertes et en particulier on vous
invite le dimanche prochain le 8 novembre à partir de 15 h pour une
première rencontre.
Bien à vous.
Les nouveaux voisins du 506 chaussée de Wavre.
Waversesteenweg
506

Beste buren,
Gezien de huidige crisis bevinden meer en meer mensen zich in precaire
situaties. In Brussel staan 23 000 woningen leeg, zijn 2 miljoen m2
bureaus ongebruikt en leven tegelijk 7000 mensen dakloos. Wie wint
hier bij?
Als een reactie hierop stelt het collectief 506 een alternatief project
voor.
We zijn een groep van een tiental mensen met een diverse achtergrond.
We wonen sinds 1 oktober 2009 samen in het gebouw op de
Waversesteenweg 506 in Etterbeek en hebben reeds goede relaties
opgebouwd met een aantal buren.
Ons doel is het creëren van een solidaire samenleving en daarvoor
kregen we de steun van talrijke verenigingen die vechten tegen de woningproblematiek.
Wij willen elkaar vooral solidair bijstaan met de bedoeling elkeen te
laten opschieten met zijn projecten en een waardig bestaan op te
bouwen.
Onze deur staat steeds open voor jullie. In het bijzonder willen we jullie
uitnodigen op zondag 8 november vana f 15u voor een eerste kennismaking.
Met hartelijke groeten,
De nieuwe buren van de Waversesteenweg 506, Etterbeek
0485/27.55.49 --
collectif506@gmail.com

14:35 Écrit par SYNDICAT DES LOCATAIRES TEL: 02/522 98 69 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : occupation, logements vides, crise du logement |  Facebook |  Imprimer |

05 novembre 2009

CONVENTION COLLECTIVE DE L'HABITAT : LES VILLAS DE GANSHOREN ET LE SYNDICAT DES LOCATAIRES

V.G. CCHabitat 1

2

V.G. CCHabitat 3